Actualités
TOMBER ENCEINTE APRES 35 ANS : EST-CE VRAIMENT SI DIFFICILE ?


Vous avez peut-être décidé récemment de franchir le pas et de fonder une famille. Ou au contraire, vous souhaitez vous concentrer sur d'autres aspects de votre vie avant d'avoir des enfants Il est fort probable qu’une personne de votre entourage vous ait donné ce « bon » conseil : « Mieux vaut tomber enceinte avant 35 ans, car après, cela devient nettement plus difficile.

Voilà de quoi faire monter le stress et l'angoisse. Mais est-ce justifié ? Cette affirmation est-elle fondée ? À quel point est-ce difficile de tomber enceinte une fois le cap des 35 ans franchi et peut-on encore avoir de l’espoir ?

Comme souvent, la réponse est plus complexe qu'on ne le pense.

35 n’est pas un chiffre fatidique

Personne ne vous dira : voilà, vous avez 35 ans et à partir de maintenant, votre fertilité va chuter. Mais il est vrai que la fertilité de la femme diminue avec l’âge. Dès qu’elle approche de la trentaine, la femme devient progressivement moins fertile. C’est tout à fait normal. À partir de 32 ans, la fertilité baisse plus vite qu’avant. Ce recul se poursuit et s'accélère vers l’âge de 37 ans.
Vers 40 ans, votre fertilité a considérablement diminué. Vous pouvez toujours tomber enceinte, mais il faut plus de temps pour que l’ovule soit fécondé.

Cette évolution est confirmée par une grande étude qui a établi les pourcentages de grossesse chez les femmes ayant des relations sexuelles normales le jour où elles sont les plus fertiles. Voici les résultats :
  • Les femmes entre 19 et 26 ans ont 50 % de chances en plus de tomber enceintes.
  • Les femmes entre 27 et 34 ans ont un peu moins de 40 % de chances de tomber enceintes.
  • Les femmes entre 35 et 39 ans ont moins de 30 % de chances de débuter une grossesse le jour où elles sont les plus fertiles. Elles ont moitié moins de chances que les femmes de 19 à 26 ans.
En d’autres termes : dans la vingtaine, vous avez chaque mois 25 % de chances de tomber enceinte. À partir de 40 ans, ces chances reculent à 5 %. Mais rien n’est impossible !

La fertilité peut être étudiée d'une autre façon également, en déterminant le délai nécessaire pour qu’une femme soit fécondée et mette un enfant au monde. Cette étude a donné les résultats suivants:
  • 75% des femmes de 30 ans sont fécondées dans l’année, après 4 ans, elles sont 91%.
  • 66 % des femmes de 35 ans sont fécondées dans l’année, après 4 ans, elles sont 84 %.
  • Seulement 44 % des femmes de 40 ans sont fécondées dans l’année, et seulement 64 % dans les 4 ans.

Si vous avez moins de 35 ans et si vous n'êtes toujours pas enceinte après 12 mois de rapports sexuels non protégés, l’ASRM recommande, l'ASRM, mieux connue sous le nom d'American Society of Reproductive Medicine, recommande de faire évaluer votre fertilité. Si vous avez plus de 35 ans, elle conseille de la faire contrôler après 6 mois.
 

Il ne s’agit pas seulement de statistiques de fertilité et de grossesse.

Il existe toujours un risque de fausse couche, d'anomalie grave ou de mortinatalité, quel que soit votre âge. Mais le risque augmente avec l’âge. Une étude démontre que 10 % des grossesses se soldent par une fausse couche chez les femmes dans la vingtaine. À partir de 35 ans, elles atteignent 18 % et même 34 % chez les femmes de plus de 40 ans.

Dans la quarantaine, vous avez malheureusement déjà 40 % de risques de perdre votre bébé. Attention, cela signifie que 60 % des bébés viennent au monde en bonne santé ! Dans la vingtaine, ces moyennes sont nettement plus basses : 15 % seulement. Ceci s’explique par la qualité et la quantité des ovocytes. Des ovocytes de moins bonne qualité impliquent un risque accru d’anomalies chromosomiques.  

Pourquoi est-ce beaucoup plus difficile de tomber enceinte après 35 ans ?

La réponse est relativement simple : parce que vous avez moins d’ovocytes. Les femmes naissent avec en moyenne 1 million d’ovocytes. Vers la puberté, il en reste 300.000 – 400.000.  Ce nombre diminue systématiquement : vers 35 ans, vous n'avez plus que 25.000 ovules environ pouvant être fécondés. Évidemment, ce nombre varie d’une femme à l’autre.

Lorsque vous êtes plus âgée, le risque que vous ayez déjà subi une opération ou une infection est plus grand aussi. Or, celles-ci peuvent influencer votre fertilité à cause des cicatrices laissées au niveau du col de l'utérus ou des trompes. La femme peut aussi avoir développé une endométriose ou un fibrome (myome) rendant une nouvelle fécondation difficile.

Au fur et à mesure que l'âge avance, on observe également une diminution naturelle de la muqueuse du col de l’utérus, qui joue un rôle important dans la fécondation. Celle-ci aide en effet les spermatozoïdes à atteindre le col de l’utérus et à pénétrer dans l'utérus jusque dans les trompes.

À partir de 35 ans, chaque année peut influencer les chances de succès. Vous pensez avoir des problèmes ? Demandez l’aide d’un professionnel . De nombreuses options s’offrent à vous : FIV, via un donneur, fécondation naturelle, congélation de vos propres ovocytes. Nous espérons que votre expérience se déroulera au mieux.
 

L’âge de l’homme compte aussi.

L’âge de l’homme influence également les chances de procréer de manière naturelle. La fertilité masculine baisse moins vite que celle de la femme, mais on observe toutefois une baisse à l’approche de la quarantaine. Une étude a révélé que les femmes âgées de 35 à 39 ans ayant un partenaire du même âge ont un taux de fécondité de 29 %. Lorsque leur partenaire a cinq ans de plus, celui-ci chute à 18 %.
 

Plusieurs facteurs influencent la fertilité.

Les gens essayeront souvent de vous convaincre d'avoir des enfants avant l'âge fatidique de 35 ans. On ne peut pas prédire à l'avance à quel âge votre fertilité et celle de votre partenaire vont chuter, mais il est vrai que les chances de concevoir et de mener à bien une grossesse s’amenuisent au fil du temps.

Conclusion : Il n’y a pas de formule magique ou d'âge spécifique pour garantir le succès d’une fécondation ou d’une grossesse. Le moment idéal pour fonder une famille c’est quand vous êtes prête. Posez vos questions et parlez de vos doutes avec un médecin spécialiste de la fertilité. Recherchez les centres de fertilité près de chez vous.


 
Il s'agit d'une traduction et d’un remaniement de :
Original : “Exactly how hard is it to get pregnant after age 35?”
Fertility Choices. Exactly how hard is it to get pregnant after age 35? Consulté le 31 mars 2021 via https://fertilitychoices.com
2021-080/BEFR, date of creation 05/2021

 

 

Loading Een ogenblik geduld
De pagina wordt geladen
Loading
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Deze website maakt gebruik van cookies

We gebruiken cookies om u de best mogelijke ervaring op onze site te geven. Cookies zijn bestanden die in uw webbrowser worden opgeslagen en worden door de meeste websites gebruikt om uw webervaring te personaliseren.
Door onze website te blijven gebruiken zonder de instellingen te wijzigen, gaat u akkoord met ons gebruik van cookies.

Cookie Policy