Actualités
Ovocytes jeunes vs. utérus jeune: quel est l'élément déterminant pour une FIV réussie ?
représentation graphique de l'utérus avec l'ovocyte.
Nous savons tous que les femmes plus jeunes ont généralement plus de chances de tomber enceintes et de donner ensuite naissance à un bébé en bonne santé. Les raisons sont plus complexes que vous ne le pensez.
Deux facteurs au moins entravent une grossesse réussie chez les femmes de plus de 35 ans, à savoir :
  • Des ovocytes plus âgés
  • Un organisme plus âgé, dont l’utérus
Quelle est précisément l’influence des ovocytes et de l’utérus -et surtout leur âge- sur une grossesse réussie. Et, peut-être plus important encore, quel est le facteur exerçant la plus grande influence ?

Pourquoi l’âge de l’ovocyte est-il important ?

Chaque femme naît avec en moyenne 1 à 2 millions d'ovocytes. Ce nombre diminue systématiquement, pour être ramené à environ 400 000 chez les jeunes adultes. En moyenne, il ne lui en restera plus ou moins que 25 000 à 37 ans.

Avec l'âge, les ovocytes diminuent non seulement en quantité mais aussi en qualité. En effet, l’organisme de la femme utilise d'abord les ovocytes les plus adaptés et donc de meilleure qualité. En d’autres termes, lorsque vous êtes adolescente, que vous avez la vingtaine ou le début de la trentaine. Plus nous vieillissons, plus le risque est grand que les ovocytes restants soient de moins bonne qualité.

En outre, les ovules plus âgés risquent davantage de ne pas se diviser correctement et donc de présenter des anomalies chromosomiques, ce qui réduit considérablement les chances de fécondation. Et lorsque l’ovocyte est quand même fécondé, le bébé peut ne pas se développer correctement.

Pourquoi l’âge de l’utérus (et du corps) est-il important ?

Notre corps vieillit, c'est une règle universelle à laquelle aucun d'entre nous ne peut échapper. À 40 ans, votre corps n’est plus le même que lorsque vous aviez 20 ans. Si le processus de vieillissement est totalement naturel, c’est parfois un sujet sensible. Et c’est l’une des raisons pour lesquelles les femmes sont moins disposées à révéler leur âge à un moment donné. Cela ne change rien, mais c'est la réalité.

Les femmes de plus de 35 ans peuvent développer différentes complications en cours de grossesse, comme par exemple :
  • Diabète gestationnel
  • Hypertension
  • Pré-éclampsie
  • Difficultés à l’accouchement (accouchement plus long, nécessité de pratiquer une césarienne, mortinatalité)
Chacune de ces complications influence les chances de vivre une grossesse saine et une naissance sans problème.

Quel est le facteur exerçant la plus grande influence : les ovocytes ou l’utérus ?

Vous vous demandez sans doute si cela a beaucoup d’importance. Si vous avez plus de 35 ans, vos ovocytes et votre utérus sont plus vieux que lorsque vous aviez 26 ans. Alors… toujours sans importance, la réponse ?

Vous ne pouvez rien faire contre l'âge de votre corps et de votre utérus. (Sauf si vous avez une machine à remonter le temps, mais nous n’avons pas cette chance). Lorsque vous optez pour une FIV, vous pouvez modifier l'âge de vos ovocytes. Du mois, celui des ovocytes que vous utilisez.Vous pouvez par exemple recourir à des ovocytes donnés par une femme plus jeune ou à vos propres ovocytes congelés.

Cela vaut donc la peine de se poser la question. Jetons un coup d'œil à quelques chiffres.
 
graphique comparant le taux de natalité par type d'ovule (propre ovocyte et ovocyte donné) et par âge.
Au Royaume-Uni, la HFEA, également connue sous le nom de la Human Fertilisation and Embryology Authority, a récemment communiqué quelques chiffres révélateurs dans sa dernière publication. À cet effet, elle a utilisé des données de 2017.

Dans le rapport, elle analyse les taux de natalité en fonction des transferts d'embryons effectués cette année-là. Elle a montré que lorsque les jeunes femmes utilisent leurs propres ovocytes, le taux de natalité diminue régulièrement à mesure qu'elles vieillissent. Les taux de natalité pour les femmes de moins de 35 ans fluctuent entre 27 % et 30 %, selon que les ovocytes sont frais ou congelés. Pour les femmes de plus de 44 ans, le taux de natalité tombe à 2-4 %.

On a remarqué que lorsque les femmes utilisaient des ovocytes de donneuses, la diminution était moins significative. Avec un taux de natalité d'environ 28-33%, cela correspond presque aux résultats des femmes ayant utilisé leurs propres ovocytes. Cependant, pour les femmes de plus de 44 ans, la différence est significative. L'utilisation d'un ovocyte de donneuse augmente considérablement les chances de réussite d’une grossesse, avec un taux de natalité de 22-26%.
 

D’où vient la différence entre les propres ovocytes et les ovocytes de donneuses ?

Les ovocytes de donneuses proviennent presque exclusivement de femmes de moins de 35 ans. Avec ces ovocytes plus jeunes, les chances de réussite de la grossesse et de la naissance augmentent pour les femmes de 44 ans. Le taux de réussite est toujours inférieur à celui d'une jeune trentenaire, mais il est remarquablement plus élevé que lorsqu’elle utilise ses propres ovocytes.

L'importance de l'âge de l’ovocyte est confirmée par les résultats de l'étude de la HFEA, où l'utilisation d'ovocytes ‘frais’ ou congelés a eu une influence sur le taux de réussite. Chez les femmes de moins de 35 ans, on a observé relativement peu de différence dans le taux de réussite d’une FIV. Les femmes de plus de 35 ans peuvent bénéficier de l'utilisation d'ovocytes congelés. Nous observons également le même phénomène dans le cas des FIV où les embryons ont été congelés à un plus jeune âge.

La fontaine de jouvence éternelle existe-t-elle ?

À notre connaissance, il n'existe pas de solution magique pour avoir à nouveau 21 ans. (Si tel était votre souhait du moins). Vous ne pouvez pas changer l'âge de votre corps.

Mais si cette fontaine existait quand même ? Les chiffres de la HFEA montrent que l'utilisation d'ovocytes plus jeunes augmente les chances de réussite d'une grossesse. Plus tôt vous congelez vos ovocytes, plus ils sont jeunes et plus les chances de réussite sont élevées.

Nous vous souhaitons le meilleur pour fonder la famille de vos rêves et surtout quand vous le souhaitez. Si vous avez encore des questions ou des doutes, n’hésitez à parcourir les questions fréquentes ou demandez conseil à un médecin spécialiste de la fertilité.

Il s'agit d'une traduction et d’un remaniement de :
Fertility Choices. Young eggs vs young uterus: what’s more important for IVF success. Consulté le 1er avril 2021 via https://fertilitychoices.com

Rédigé le 7 avril 2021
2021-080/BEFR, date of creation 05/2021

Loading Een ogenblik geduld
De pagina wordt geladen
Loading
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Deze website maakt gebruik van cookies

We gebruiken cookies om u de best mogelijke ervaring op onze site te geven. Cookies zijn bestanden die in uw webbrowser worden opgeslagen en worden door de meeste websites gebruikt om uw webervaring te personaliseren.
Door onze website te blijven gebruiken zonder de instellingen te wijzigen, gaat u akkoord met ons gebruik van cookies.

Cookie Policy