Contraception

Qu’est-ce que la contraception ?

La contraception, également appelée « contraceptif » ou « moyen anticonceptionnel », comprend tous les moyens qui permettent d’éviter une grossesse. De nos jours, les femmes peuvent choisir parmi un large éventail de méthodes contraceptives, comme la pilule, le stérilet, l’anneau vaginal, la piqûre contraceptive, le patch contraceptif ou encore la stérilisation.  

La pilule contraceptive est un contraceptif hormonal. Il s’agit de la solution la plus utilisée dans notre pays. 1




 
Gideon Richter logo

Il existe un large éventail de méthodes contraceptives. 

Gideon Richter logo

La pilule contraceptive est la méthode contraceptive la plus utilisée en Belgique.

Gideon Richter logo

La pilule peut notamment aider à soulager les douleurs menstruelles, le SPM et l'acné.

Qu’est-ce que la contraception hormonale ?

Les contraceptifs hormonaux sont des médicaments qui libèrent des hormones pour prévenir les grossesses non désirées. La pilule contraceptive permet de :
  • bloquer l’ovulation ;
  • rendre le col de l’utérus imperméable aux spermatozoïdes ; ou 
  • empêcher la nidation de l’ovule dans l’utérus. 

Fonctions supplémentaires de la pilule contraceptive

Depuis les premières pilules contraceptives commercialisées en 1960, les contraceptifs hormonaux ont fortement évolué. Les pilules contraceptives modernes offrent plus qu’une simple contraception.  

Chaque femme peut, en concertation avec son médecin généraliste ou son gynécologue, trouver une méthode contraceptive adaptée à ses attentes et ses besoins. Certains contraceptifs peuvent, par exemple, réduire la douleur liée au syndrome prémenstruel (SPM) ou aux règles (menstruations), ou diminuer l’intensité des saignements et même l’acné. 

Réduction des douleurs menstruelles sévères

Les douleurs menstruelles sévères, appelées « dysménorrhée », sont caractérisées par une douleur dans le bas du dos et le bassin qui survient avant, pendant ou à la fin des menstruations 3. Près de neuf adolescentes sur dix en souffrent et la douleur est dite « sévère » chez une sur six d’entre elles (4). Chez les jeunes femmes, la dysménorrhée peut donc constituer un motif d’absentéisme scolaire ou de non-participation à des activités 3,4.

Traitement possible 5

Anti-inflammatoires non stéroïdiens 

Contraception orale 

 

Réduction des symptômes du syndrome prémenstruel (SPM)

Le syndrome prémenstruel est un ensemble de troubles physiques et/ou émotionnels survenant durant les jours qui précèdent les menstruations ou pendant cette période. Près de deux femmes sur cinq affirment présenter divers symptômes 6,7:

Changements physiques 

Changements d’humeur 

Maux de tête

Tension au niveau des seins 

Fatigue.

Anxiété,

Irritabilité.

 

Réduction de l’acné

L’acné est une affection commune de la peau, par laquelle un excès de sébum provoque l’obstruction des pores. Elle apparaît généralement à la puberté, sous l’effet des changements hormonaux, mais disparaît en principe d’elle-même après cette période 8. Près de quatre adolescentes sur cinq y sont confrontées. Chez les femmes adultes, la proportion est de deux sur cinq 9.

Impact de l’acné 

Esthétique 

Psychologique : 

anxiété,

dépression,

dévalorisation.

 

La contraception d’urgence

La contraception d’urgence, également appelée « pilule du lendemain », est indiquée chez les femmes qui ont eu une relation sexuelle avec un risque de grossesse non désirée, en raison de l’absence de méthode contraceptive ou de l’échec de cette dernière 10.   




 

Quelle méthode contraceptive ?

Comme mentionné précédemment, il existe une multitude de méthodes contraceptives. Un traitement hormonal tel que la pilule contraceptive ne constitue qu’un exemple parmi tant d’autres. Demandez conseil à un médecin généraliste ou à un gynécologue pour trouver une méthode qui corresponde à vos besoins. 




 

Références

  1. https://www.sensoa.be/anticonceptiegebruik-bij-belgische-jongeren-en-volwassenen-feiten-en-cijfers, consulté le novembre 2019 
  2. Rivera, R., & Yacobson, I., & Grimes, D. (1999). The mechanism of action of hormonal contraceptives and intrauterine contraceptive devices. American Journal of Obstetrics and Gynecology, 181 (5 Pt 1), 1263-9.
  3. https://mens-en-gezondheid.infonu.nl/aandoeningen/60212-dysmenorroe-hevige-menstruatiepijn-of-pijnlijke-menstruatie.html, consulté le décembre 2019
  4. Davis A.R., Carolyn L., Westhoff MD. (2001). Primary Dysmenorrhea in adolescent Girls and Treatment with Oral Contraceptives. Journal of Pediatric and Adolescent Gynecology, 14 (1), 3-8. 
  5. Darii Plopa, N., Castela S., (2015). La dysménorrhée: de la cause au traitement. La revue de la Médecine Générale, 326, 18-22 
  6. Zaafrane, F., Faleh R., Melki W., Sakouhi M., Gaha L. (2007). An overview of premenstrual syndrome. Journal de Gynécologie, 36, 642-652
  7. Rapkin A.J. (2008). Yaz in the treatment of presemnstrual dysphoric disorder. The journal of Reproductive Medicine, Sept(53), 729 - 741.  
  8. www.gezondheid.be/index.cfm?fuseaction=art&art_id=686, consulté le 3 décembre 2019 
  9. http://who.int/mediacentre/factsheets/fs244/en/, consulté le 3 décembre 2019 
  10. Dreno, B. (2010). Recent data on epidemiology of acne. Annales de Dermatologie et de Vénéréologie, 137(5), 3-5.  

Loading Een ogenblik geduld
De pagina wordt geladen
Loading
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Deze website maakt gebruik van cookies

We gebruiken cookies om u de best mogelijke ervaring op onze site te geven. Cookies zijn bestanden die in uw webbrowser worden opgeslagen en worden door de meeste websites gebruikt om uw webervaring te personaliseren.
Door onze website te blijven gebruiken zonder de instellingen te wijzigen, gaat u akkoord met ons gebruik van cookies.

Cookie Policy